Pressage et duplication des différents formats DVD

DVD vidéo,DVD 5, DVD 9, DVD 10-Vidéo Ø 12cm

 

Du point de vue fabrication par pressage, ces 3 formats de DVD VIDEO DVD 5, DVD 9, DVD 10-Video Ø 12cm préenregistrés sont définis parfaitement pour le presseur.

Leur contenu, qui est susceptible d'impliquer le paiement de royalties aux inventeurs, d'une part, et le paiement de droits d'auteur, d'autre part, va influencer leur prix d'achat par les clients. Et la plus grande méfiance est recommandée vis-à-vis des offres alléchantes qui ne tiennent pas compte de ces facteurs. Voyons les critères de différenciation :

Le DVD-Vidéo est un DVD contenant un ou plusieurs films encodés en MPEG 2, ce qui est le cas de presque tous les films vendus dans le commerce. Si ces films contiennent de la musique, par exemple les DVD de spectacles d'artistes, ils doivent être déclarés à la SDRM. Ils supportent les royalties 3C, 6 C et MPEG-LA.

Nous nous permettons d'insister sur ces précisions juridiques, car "nul n'est censé ignorer la loi", et le coût des procédures que peuvent engager les ayants-droits peut être pharamineux, au détriment des personnes croyant "avoir fait une bonne affaire". Vous pouvez consulter les sites Internet de ces ayants-droits :
3 C         : https://www.ip.philips.com/licensing/check_your_supplier/buyerpage.html
6 C         : http://www.dvd6cla.com/licensee_2.html
MPEG-LA : http://www.mpegla.com/m2/m2-licensees.cfm

     Si intérêt pour plus de détails techniques, aller en page d'accueil de ce site sur l'onglet "Guide de l'Utilisateur".

DVD Ø 8 cm DVD Ø 12 cm DVD-carte de visite rectangulaire

LES SPÉCIFICATIONS TECHNIQUES DES TYPES DE DVD

DVD 5 DVD 9 DVD 10 DVD -Cartes
Ø 120 mm épaisseur 1,2 mm Ø 120 mm épaisseur 1,2 mm Ø 120 mm épaisseur 1,2 mm 88 x 62 mm épaiss. 1,2 mm
Capacité : 4,7 GB Capacité 8,5 GB Capacité 9,5 GB Capacité 350 à 400 GB

 

Ø 80 mm Ø 80 mm Capacité : 1,47 GB Capacité : 2,7 GB

La fabrication des DVD

Pour la fabrication, le client doit fournir un disque original, le "master", qui est soit un DVD±R

(DVD± R DL pour les DVD 9) gravé, soit une bande DLT, et le fichier graphique pour l'impression.

En usine, le master est utilisé pour créer un "glass master" (2 pour les DVD 9), à partir duquel, par galvanoplastie, on tirera un disque père, puis un disque mère, puis des disques filles, appelésaussi matrices ou "stampers". Dans une ligne de pressage, les disques (en fait des demi-disques)sont injectés dans un moule où le stamper, qui comporte les données numériques du contenu, a été inséré, les transmettant ainsi aux disques moulés.

Dans le cas des DVD 5, un deuxième demi-disque transparent et sans données numériques, sera collé contre le premier de telle façon que le disque final ait bien l'épaisseur de 1,2 mm, identique à celle des CD. qui sont métallisés et vernis avant d'être imprimés. Dans le cas des DVD 9, le deuxième demi-disque comportera les informations numériques de la deuxième couche, les deux faces métallisées étant collées l'une contre l'autre, et la lecture n'ayant lieu qu'au travers d'une seule face, l'autre supportant l'impression. Dans le cas des DVD 10, la lecture se

fait au travers des deux faces transparentes, réduisant la surface imprimable à une peite zone annulaire centrale, et obligeant à retourner le disque pour lire l'une ou l'autre face.

On voit que le contenu n'est pas modifiable, c'est pourquoi on parle de disques préenregistrés, à la différence de disques gravés à partir de disques vierges. La qualité de reproduction du contenu numérique est exceptionnelle, et les disques peuvent être lus sur tous les lecteurs sans problème de vétusté du "firmware" de ceux-ci.

Tous ces disques peuvent être imprimés en sérigraphie de 1 à 5 couleurs, les DVD 10 seulement en sérigraphie au centre. Les DVD 5 et 9 peuvent être aussi imprimés en offset donc quadri, avec ou sans aplat de soutien. Une autre méthode d'impression directe sur CD préenregistrés progresse dans la faveur des fabricants, seulement freinée par la hauteur des investissements initiaux, l'impression numérique par transfert.

Les différents emballages

Il existe d'innombrablesvariantes d'emballages pour les médias optiques, et les fabricants sortent tous les mois de nouveaux modèles, dans de multiples combinaisons. Nos clients doivent être conscients que la diversité entraîne aussi des coûts, qui sont plus supportables quand on se

cantonne aux types qui se sont affirmés comme des standards du marché.

Le but du tableau ci-dessous est de répertorier les types les plus courants en mentionnant leurs applications les plus fréquentes à chacun des médias décrits dans cette page. Certes, il est possible de sortir de cette grille et de retenir des combinaisons improbables, mais le jeu en vaut-il la chandelle ?

DVD Ø 8 cm DVD Ø 12 cm DVD Cartes
nus, en rouleaux sous film nus, en rouleaux sous film nus, en rouleaux sous film
en pochettes papier, avec ou sans fenêtre en pochettes papier, avec ou sans fenêtre  
en pochettes plast. sans rabat, sans dos autocollant en pochettes plastiques, avec ou sans rabat, avec ou sans dos autocollant en pochettes plastiques spéciales "cartes" sans rabat, sans dos autocollant
  en pochettes carton blanches  
en pochettes carton imprimées quadri 8 cm en pochettes carton imprimées quadri  
en boîtiers Slim Box spéciaux 8 cm en boîtiers Slim Box  
  en boîtiers Shell  
en boîtiers cristal Jewel Boxes spéciaux 8 cm en boîtiers cristal Jewel Boxes  
en boîtiers DVD pour Ø 8 cm en boîtiers DVD standard  
en boîtiers Slim DVD pour Ø 8 cm en boîtiers Slim DVD  
  en Digipaks® format DVD  
  en Digifiles® format DVD DVD  
  en Digisleeves® format DVD  
  en boîtiers monocuvette format DVD  
en coffrets en coffrets  
  en boîtiers métal  
en emballages spéciaux en emballages spéciaux en emballages spéciaux

Demande d'informations complémentaires ? Contactez-nous :

compteur sans pub

compteur sans pub