À la différence des emballages standard pour supports numériques, qui sont fongibles, disponibles sur stock, la plupart du temps de dimensions et d'aspect normalisés sauf spécialités, et qui ne sont donc pas spécifiques pour un produit déterminé, les emballages imprimés sont réalisés spécifiquement pour une commande émanant d'un client déterminé.

Leur matière première est généralement du carton, qui va être imprimé à plat, et la plupart du temps par offset. Après l'impression, ils vont être façonnés, suivant les modèles, par rainage, pliage, découpage, encollage et montage, mais peuvent aussi être soumis à des traitements sophistiqués pour rehausser l'aspect du produit fini, tels que :

Ces produits sophistiqués exigent de la part du client et de son graphiste un respect strict des gabarits et des impositions de pages fournis par le duplicateur retenu, car des éléments ne sont pas exactement identiques d'un fabricant à l'autre du fait de la diversité des matériels utilisés, des outils de massicotage employés d'un atelier à l'autre. Les temps de fabrication sont généralement plus longs que ceux en vigueur pour du papier imprimé, les opérations ne pouvant être effectuées que l'une après l'autre, et les temps de séchage devant être impérativement respectés.

Les principaux emballages imprimés sont les suivants :

Les composants imprimés joints aux emballages, qu'ils soient standard ou imprimés, sont traités dans un chapitre distinct.